jamon-de-bellota

Déguster un jambon bellota : toute une passion!  

Si vous parvenez à bien conserver votre jambon bellota, le déguster est un véritable plaisir. Il fait partie de ces choses que l’on aime partager en famille ou entre amis avec un bon vin blanc ou rouge. La dégustation du jambon ibérique bellota, c’est toute une passion qui a fini de conquérir toute l’Espagne et s’entend désormais dans le reste de l’Europe. Zoom sur un met pas à la portée de tout le monde et qui se déguste de manière spéciale.

D’abord, bien choisir son jambon ibérique bellota 

Pour bien choisir votre jambon ibérique bellota, il est important de se méfier de certaines appellations qui ne sont que commerciales. En effet, certains commerçants véreux ont la mauvaise habitude de donner le nom « bellota » à leurs jambons afin d’en rechercher le prestige et les vendre à un prix élevé. Le mieux serait alors de vérifier la présence de « Do », une appellation d’origine contrôlée. Il est aussi important de vérifier la durée de l’affinage qui peut se situer entre 24 et 60 mois, mais il faut savoir que la palette de gouts et de prix est tout simplement immense. Il faut, par ailleurs, privilégier les achats à la coupe chez les spécialistes afin de gouter.

Comment bien déguster le jambon bellota ? 

Pour bien déguster le jambon bellota, il faut le sortir du réfrigérateur au moins 2 heures à l’avance afin que le gras se fluidifie et devienne transparent. Le mieux serait surtout de le conserver dans une température ambiante. Si vous êtes un peu trop occupé, il est possible de plonger la pochette dans de l’eau tiède dans de l’eau tiède avant de le servir dans une assiette préalablement tiédie au four. Vous pouvez l’accompagner avec du pain un peu acide, de l’huile d’olive espagnole arbequina le tout assaisonné avec du sel et de l’ail.

4 idées chics pour servir le jambon bellota 

  1. Vous pouvez déguster le jambon ibérique bellota sur une huitre, avec des crêpes crus et émincées ou sur du foie gras. Bonheur garanti !
  2. Il est aussi possible de déguster le jambon bellotaavec du chips afin de rehausser un cabillaud. Pour cela, il suffit d’étaler les pétales de jambon sur une plaque garnie de papier sulfurisé et le cuire à 70 ou 80%.
  3. Dégustez aussi le jambon ibérique bellota avec des poireaux. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’assaisonner des blancs de poireaux cuits et de yaourt naturel, le tout mélangé avec 5cl de condiment balsamique et 10cl d’huile de noix. Garnir ensuite de copeaux de châtaignes grillées et décortiquées, de noix et de bellota.
  4. Enfin, vous pouvez servir votre jambon bellota avec du chou-fleur que vous allez cuire à la vapeur puis l’accompagner de crème chantilly, du sel mixé ou encore de l’huile d’olive.
blue-wallpaper-windows-10-hd-2880x1800

Installer Windows 10 Technical Preview

Comme vous le savez probablement, Windows a annoncé la dernière version de son système d’exploitation il n’y a pas long temps : Windows 10.
Pour cette occasion, la rédaction de SMYG propose un tutoriel pour les utilisateurs de Mac afin de permettre d’installer cette dernière version en DualBoot (avoir le choix entre plusieurs systèmes d’exploitations au démarrage de l’ordinateur) avec l’utilitaire Boot Camp sur OS X.

Windows 10 Technical PreviewMise en garde:La version de Windows 10 possède probablement de nombreux bugs et problèmes, il ne s’agit que d’une « Technical preview » (« Aperçu technique » en traduction littéraire), à savoir une version mise à disposition par Windows avant sa sortie officielle.Veillez à faire une sauvegarde de vos données avant d’entreprendre la démarche, on est jamais trop prudent!Ce dont vous avez besoin :

Une clef USB ou un Disque Dur disposant d’une capacité minimum de 8 Go et vide (les données présentes sur le système de stockage vont être effacées par Boot Camp)

Environ 30 Go d’espace libre sur votre Mac (nécessaire à l’installation de Windows et des divers drivers/logiciels que vous serrez amenés à installer sur la partition Windows de votre ordinateur)

Ce que vous devez faire :

Pour commencer, il va falloir vous rendre sur le site insider.windows.com pour rejoindre le programme de test de Windows 10 et cliquez sur « Join now » (« Rejoindre »)

Créez un compte Microsoft

Vous tomberez ensuite sur une page vous indiquant que vous ne pouvez installer Windows sur votre ordinateur (vous êtes sur OS X à la base, donc c’est normal), cliquez sur « Obtenir les fichiers ISO »

Vous arrivez sur une page avec différents liens de téléchargement pour plusieurs langues (2 fichiers par langue), à moins que vous ne parlez une autre langue, nous allons opter pour l’Anglais. Seulement il va vous falloir choisir entre la version 32 Bits et la version 64 Bits. Pour cela :
Téléchargez le fichier 32 Bits ou 64 Bits en fonction de votre résultat

Une fois le fichier téléchargé, branchez votre clef USB ou Disque Dur et Ouvrez « Assistant Boot Camp »

Choissez le chemin d’accès à l’image ISO de Windows 10 que vous avez téléchargé ainsi que la clef USB ou le Disque Dur dont vous voulez vous servir.En fonction des différents Mac, du type de support de stockage et de votre connexion internet la durée de cette étape peut varier (pour info cela m’a prit un peu plus de 10 minutes sur un Macbook Air de 2012, une simple clef USB 3.0 et la fibre optique pour ce qui est de la connexion)

Boot Camp va ensuite ouvrir une fenêtre afin de vous demander votre mot de passe OS X

Il va falloir ensuite choisir la taille de la partition que vous voulez allouer à Windows 10, comme mentionné plus haut 30 Go semble être raisonnable, cela n’occupe pas trop de place sur votre disque dur principal et permet de faire les mises à jours ou de télécharger les drivers dont vous aurez besoin en vous laissant une marge pour des possibles logiciels (si vous désirez installer des jeux sur cette partition, allouez plus de 30 Go), cliquez ensuite sur Boot Camp va se fermer et l’ordinateur va se redémarrer
Pour cette partie, il n’y aura pas de screenshot, désolé…

Au redémarage choisissez la partition créée avec Boot Camp et cliquez sur

Attendez la fin de l’installation

Windows va ensuite redémarrer et s’installer, si c’est OS X qui démarre automatiquement, redémarer votre ordinateur mais cette fois-ci pressez la touche Alt jusqu’à ce qu’on vous propose le choix du disque de démarage.

Vous devez ensuite effectuer les réglages de première utilisation de Windows et définir un mot de passe

L’introduction de Windows 10 se lance pendant que Windows termine d’installer les dernières applications

Vous avez réussi à installer Windows 10 Technical Preview en dualboot avec Boot Camp sur votre Mac, félicitation !

logo_alternion_400x400

Alternion, le tableau de bord social

Amis de la veille, réseauteurs experts ou simple curieux, voilà longtemps qu’on attendait l’arrivée d’un service aussi poussé dans le domaine de l’agrégation et de la gestion du réseautage social. Actuellement en béta, Alternion est un service Web gratuit (en anglais pour le moment) qui vous permettra de gérer tous les réseaux sociaux sur lesquels vous gravitez dans une seule et unique interface. Une sorte de tableau de bord social vous permettant d’accéder et de partager simplement du contenu véhiculé par vos contacts, sites webs favoris et autres services.

Alternion annonce la prise en charge de 220 réseaux sociaux au compteur et facilite le suivi des contenus à agréger provenant d’autres sources : gestion d’emails (véritable webmail multi-comptes), flux rss ; vous permettant de tout contrôler sans avoir à naviguer d’un site ou d’une application à une autre. Il existe bien évidemment déjà des applications webs, navigateurs et extensions ou autres applications de bureau en tout genre qui ont déjà fait leurs preuves dans ces mêmes domaines (netvibes, seesmic, yoono, threadsy, tweetdeck, etc) mais il faut reconnaitre que les promesses de ce dernier né sont bien plus ambitieuses et alléchantes à la foi.

En plus de vous permettre la gestion de vos réseaux sociaux, Alternion est lui-même conçu comme un réseau social possédant sa propre communauté (son design d’origine d’ailleurs rappelle beaucoup celui de Facebook), offrant des possibilités poussées dans le partage de contenu et d’informations sur le web entre utilisateurs. Avec son interface personnalisable via l’utilisation de thème, cet outil deviendra rapidement bien plus qu’un simple « carnet d’adresses » virtuel, vous permettant simplement de (re)prendre le contrôle sur votre vie en ligne.

Quelques captures d’écrans de son interface :Toutefois, la vie n’est pas toujours toute rose et on recense quand même quelques points noirs (on rappelle que l’outil est actuellement en béta) :

Certains réseaux ne sont (pour le moment ?) disponibles qu’en lecture seule, autrement dit dans certains cas, vous ne pourrez que lire ce qui se passe sur votre réseau sans pouvoir interagir avec.

Certains réseaux ne vous permettent (pour le moment ?) que de voir votre propre activité, pas celle de vos contacts ni celle de la communauté.

L’interface est vraiment agréable mais on a recensé quand même de très longs temps de chargement des pages et quelques soucis de rafraichissement des données (mais on pense que ces 2 points seront facilement perfectibles).

Concernant Facebook, la gestion des pages/groupes n’est (pour le moment ?) pas disponible.

Malgré un système assez simple et pratique de la gestion de la visibilité de vos activités (sur les différents réseaux) sur la plateforme communautaire d’Alternion, on ne sait pas vraiment dans quelle mesure nos données sont elles véritablement protégées.
Toutefois et pour conclure, on reste sur une très grosse impression de ce nouvel outil hyper prometteur. On s’impatiente de sa sortie officielle et de ses évolutions futures. Pour simplement en savoir plus sur toutes les possibilités d’Alternion, rendez vous sur la page d’à propos, vous pouvez aussi vous inscrire à la béta sur leur site et attendre votre invitation pour pouvoir tester l’outil, ou si vous êtes vraiment impatient (comme moi), vous pouvez toujours leur envoyer un email, ils répondent très rapidement !